[Information] Vos anciens pseudonymes.

Aller en bas

[Information] Vos anciens pseudonymes.

Message par « Ice Man le Sam 15 Mar - 21:40

- Richard Kuklinski

Spoiler:
Les images du sang, je vois seulement ça une fois que je ferme mes yeux. Je ne dors plus, je ne bois plus, je ne mange plus. Les âmes érantes que je tuai auparavant me hantent, la guerre et ses armes me suivent partout à présent, de nos jours, je suis seulement un homme fatigué de la vie. Qui désire jusqu'au plus profond de son âme que la mort le trouve. Mais le pressentiment que la fin est proche avait envahi mon esprit depuis longtemps, même si je suis un très bon croyant je ne pense pas que les saintes portes du paradis seront accesibles pour moi. Mais peut-être que ce jour-là, Dieu sera de bonne humeur.

Richard Kuklinski et né le 11 Avril, 1978 à San Fierro aux Êtats-Unis, en banlieue dangereuse, ses parents ne sont pas très présents pour l'éducation de Richard Kuklinski, son père un Polonais alcoolique suite au décès tragique sa femme, qui elle est d'origine Irlandaise. Il était très connu dans sa banlieue il était comme le caïd des environs, à ses dix ans il commençait à torturer des animaux comme des chats et des chiens son premier meurtre fut sur un adolescent du quartier. Remarqué par plusieurs organisations illégales il devient rapidement un tueur à gages très important au sein de plusieurs mafias, il tuait régulièrement pour les mafias, et gagnait de l'argent grâce au meurtre. Grâce à son attitude, qui ne lui fait part d'aucune pitié et de remords, il gravit rapidement les échelons, sa seule faiblesse était qu'il ne tuait aucune femme ou un enfant car cela le dégoûté. Plusieurs années à se faire rémunérer pour assassiner des personnes avaient fait de lui l'un des plus impitoyables tueurs à gages des trois êtats. Un tueur à gages est très difficile à identifier, car comme chaque tueur à gage il utilise un pseudonyme, celui de Richard Kuklinski était « Ice Man » sous ce pseudonyme de tueur à gages il fut condamné plusieurs fois, et une seule fois il fit incarcéré pour meurtres commandités par différentes organisations criminelles néanmoins cause de fausse preuves il fit libérer rapidement de la prison fédérale.

A sa sortie de prison, il fut transférée à Los Santos est il était impossible pour lui de retourné à San Fierro à cause des agents de police qui l'empéchée de mettre un pied là-bas, néanmoins il était toujours possible de reprendre les affaires comme tueur à gages. À présent il était temps pour lui il devait tout reprendre du zéro, et cherché des associés et des patrons.

- Hojô Takiya

Spoiler:
Une atmosphère pâle, blanche, silencieu, flotte dans la salle d'hôpital. Des infirmières entourent un lit sur lequel est poser une jeune femme, souffrante, des larmes aux yeux. Un homme a l'extérieur, le regard vitreux, fixe la scène avec effroi, tenant sa veste dans ses mains, les veines qui ressortaient sur sa main marquée sa nervosité.
Un bruit vient soudainement briser cette atmosphère sinistre. Cinq années plus tard, sa mère Misaki Takiya, mère au foyer modèle, âgée de 36 ans, est complètement dévoué à son jeune fils Hojô Takiya, son père, 39 ans, comptable réputé de Tokyo, un homme froid et droit qui ne vois que très rarement son fils, ne s'occupe que des tâches administratives : l'inscription de son fils à l'école, son inscription sportive au club de Kung Fu, En d'autre termes, la vie de Hojô Takiya était banal.
Ce dernier était spectateur du dévouement corps et âme de ses parents. La seule chose qu'il pourrait leur rendre, n'est autre que son doux sourire angélique.
Son arrivée à l'école n'a rien changer à l'attitude de ses parents, sa mère continuer toujours à le " bichonner " et son père s'occuper de son bien-être de fils unique.
Sept hivers se sont déroulé, les premiers pas de Hojô Takiya au collège ont été très rapide pour lui c'étais comme un lycées à Suzuran, il trouva rapidement ses marques avec ses nouveaux camarades de classe.
Son objectif scolaire était d'atteindre et d'avoir les mêmes notes de son père. Il était très intéressé par l'histoire du pays qu'il l'a vu naître en passant par les grands hommes du Japon : Hirohito, célèbre empereur du Japon, ou des parcelles plus sombres comme l'origine des yakuzas.
C'est d'ailleurs cette partie-là qui le fascina le plus. Leur code " Chevaleresque " lui correspondait particulièrement bien. Il fit la connaissance d'un jeune homme nommé Sanja Matsuri, un collègue du club de Kung Fu, ils sont devenues totalement inséparables depuis leur rencontre.
Hojô Takiya lui insufflera sa connaissance sur les yakuzas, tous deux, ils ont été complètement fasciner par ces membres du crime organiser Japonais.

Malheureusement, les belles choses ont toujours une fin. La découverte d'un carnet Japonais, anodin, dans le veston de son père, changea complètement l'éthique du jeune Hojô Takiya.
Pour Hojô Takiya, ces écritures ont été faite par un yakuza, mais le plus terrifiant, c'est qu'il a reconnu l'écriture de son père. Hojô Takiya décida de garder cela pour lui.
Il continue de garder son sourire angélique devant ses parents pourtant une chose le tracasser, un changement de comportement brusque de la part de son père, il rentrait très tard le soir, sorter tôt le matin, il était méfiant, presser.
Sa mère, elle, ne faisait comme si rien n'avait changé, elle continuait à le " bichonner " comme le ferait une mère devant son enfant.
Trois années après cette découverte, les études ont débuté pour Hojô Takiya, les révisions n'ont que cesse d'augmenter, pourtant le même carnet trotte dans son cerveau, il était en plein doute.
Une matinée, une lettre sur la table attendait notre cher Hojô Takiya, le jour était lever, un ciel lumineux, rien de ça
Annoncer une telle journée pour le jeune homme. Une lettre posait sur le bureau de Hojô Takiya, plier en trois, le tout enroulé dans une belle enveloppe blanche et propre.

Fils, moi et ta mère te disons adieu. Tu as été la fierté de ta mère et moi. Nous devons nous en aller, les affaires sont difficiles en ce moment, tu dois comprendre que je dois partir avec ta mère.
Je t'ai laissé mes économies et l'appartement, là où je vais, je n'en aurais pas besoin mon fils. Ne bafoue pas l'honneur de notre famille, nous autres Japonais portons une grande importance sur l'éthique, ne nous déçois pas.
Il y a tant de choses que j'aurais voulu te dire mais je n'ai pas pu, pourtant il est du devoir de l'homme d'assumer chacun de ses actes, je te pris de ne pas suivre la voie de ton père, suis la tienne et conserve ta dignité et ton honneur quitte que coute.
Ne nous recherche pas, tu ne pourras pas nous trouver. Je t'ai laissé dans l'enveloppe de quoi payer trois années de cours de Kung Fu ainsi que tes cours de Kendo. Vois ça comme des remerciements pour avoir illuminé la vie de moi et ta mère. Je te dis adieu mon fils.


« Apprends la sagesse dans la sottise des autres. »

Après la lecture de la lettre, les larmes de Hojô Takiya n'ont pas eu cessé de couler à chaque mot lu de la part du jeune homme, quelques choses avaient changé chez Hojô Takiya après la lecture de la lettre.
Ses parents auraient été kidnapper et assassiner par un groupe de Yakuza, sans doute rival du clan de son défunt père, leur corps a été retrouver dans une boucherie (celle du carnet laisser dans le veston). Sans doute des représailles. Hojô Takiya a décidé de reprendre les affaires de son père.

« La Sumiyoshi » est une organisation criminelle Japonaise locale faisant partie au niveau international de la Yakuza, elle opère principalement à Los Angeles. La Sumiyoshi a une influence qui dépasse plusieurs organisations dans ses villes.
Elle s'étend jusqu'à plusieurs endroits dans le monde.La Sumiyoshi est connue pour l'usage excessif de la violence, cela est dû à une succession de Oyabun très violents Hojô Takiya. Le règne de l'ancien chef est considéré comme l'un des plus sanglants de la mafia et la guerre entre les Siciliens ( Cosa Nostra ).
Durant les années 1980 est considérée comme la plus sanglante guerre mafieuse de ces dernières années dans les villes des Etats-Unis.
En dépit d'un nombre importants d'informateurs, de mises en accusations et d'un grand nombre de meurtres la Sumiyoshi perdu un grand nombre de mafieux, depuis les années 1970, la Sumiyoshi a gardé un nombre quasi-identique de membres ces trente dernières années. L'ascension récente du nouveau Oyabun Hojô Takiya a eu pour effet de revitaliser la famille.
Comme toutes mafias, la Sumiyoshi ont une grosse implantation dans les activités illégales, ces activités représentent d'énormes rentrée d'argent pour la famille. Elles touchent divers domaines, tout aussi important les uns que les autres. Pour ces différentes actions, différentes sections se sont mises en place, une section Meurtre et une section Deal. (Trafic de drogue, Trafic d'arme, Kidnapping, Assassinat, Prostitution, Braquage de Banque.

« Pour devenir membre à part entière de la famille il faut faire ses preuves, la nationalité n'ayant aucune importance, il faut prouver son attachement aux traditions et à la famille. C'est pourquoi chaque aspirant doit suivre une sorte d'apprentissage qui dure environ 6 mois ( 1 - 2 Semaines ), et s'il s'est montré digne d'être avec eux, il est intronisé dans la Sumiyoshi. »

- Edward Price

Spoiler:
Edward Price née sur la terre américaine, le 13 juin 1974 dans un hopitâl dans Manhattan, issue d'une famille très riche, il vécu dans le domaine familliale des Price. Il avait de nombreuses choses, parfaite dans sa vie, déjà à son plus jeune âge il fut très attiré par l'armée américaine, il admirait leur signe chevalresque, ils étaient pour lui une famille comme des abeilles qui étaient prête à risquer leurs propres vie pour sauver leurs ruche. Dès l'âge de treize ans il fut placé dans une école militaire, très respecté là-bas grâce à ses exellentes notes et son comportement très mature vis-à-vis des autres compagnons.
Il faut bien admettre qu'il n'était pas très habile avec une revolvert entre les mains, ce qui était très particulier chez Edward Price c'était que chez-lui ce n'était pas comme les autres militaire, certain étaient ici pour l'argent ou la gloire, Edward Price lui il était ici pour l'honneur et la reconaissance. Pour lui sa première règle était de jamais baissée les bras, après la mort de son père pour quelques billets de dollars, il fut une promesse de ne jamais abbandonée quoi que ce sois, même quand il fut mis dans des miniscules et médiocre cachot de la base militaire pour le punir des méfaits.

« Je vais à présent vous racontez à vous cher lecteurs les incroyables histoires de Edward Price. »

Chapitre 1 : Des épreuves difficiles.

Edward Price était vétue d'une tunique bleu argentée, et des pantoufles vert, cette nuit les étoiles étaient très hauts dans le ciel, l'odeur des fleures de son jardin qui ce mélangaient en parfaite harmonie avec les végétations des cultures de ses voisins.
Il ce posa sur son canapée puis alluma la télévision avant de s'endormire quelques instants après, le sommeil de Edward Price fut très agitées et très bruyant malgrais la télévision allumée. Son rêve était un pathétique prisonnier avec des habilles très sale dans des circonstence dramatique, puis ce mystérieux prisonnier ce mis à regarder dans sa fenêtre voyant son reflet., finalement ce pathétique prisonnier n'était d'autre que lui-même voyant son propre reflet dans la fenêtre il comprit alors.  Quelques mots, lui fut rappeler de sa présence dans cette prison qui lui fut impossible de nommée ; Edward Price, le tribunal vous condannes à une peine de huit années d'emprisonnement, dans une prison fédérale à Los Angeles. Il, ce rappela alors de son premier délit il y'a de nombreuses années, il avait commis pour la première fois un crîme, sa figure était contracté par l'angoisse, il était pénible pour l'agent de police de voir un être humain défigurer par la peur. Edward Price, le fixé attentivement avec des yeux noir affamés, il imaginer déjà toutes les façades à sa disposition pour sortir de cette situation scandaleuse, l'agent avait une voix mal pôlie, d'un accent assez italo-américain.
L'agent supposé surment que Edward Price, était un simple homme d'affaire très pertuber qui n'avait pas de temps à perdre, même pour une interpellation, à vu d'oeil l'agent de police était simplement un officier de police ou un simple cadet. Edward Price, voyant qu'il n'avait plus son permis de conduire et seulement sa carte d'identitées avec plusieurs billets de dollars, il prit la fuite, peut-être aussi pour des sensations d'adrealine qu'il n'avait pas eux depuis de nombreuses années. Il déposa son véhicule quelques lieux plus loins ce fut un miracle que l'agent ne le poursuit pas d'avantage, après quelques minutes de fuite il tomba nez à nez devant une femme immobile elle le regarda d'un air doux, et puis il commencerent tout les deux à parler. Chaque mouvement de cette femme, fut d'une délicatesse magique pour Edward Price, est quand elle prononça son nom il fut d'avantage plus ravie, il savait à ce moment qu'il n'oublirai jamais ce prénom, Agatha, un magnifique prénom.  Les deux, semblait formait un merveilleux couples, vis-à-vis des personnes qui les entouraient, malgrais que ce n'était pas la véritable histoire, les deux sembles s'appréciée d'avantage.
Edward Price, lui racontat alors une petite histoire de lui à la guerre elle semblait l'écoutait attentivement sans ne rien dire, elle semblait vraiment passionée par ses paroles qui racontait le mois de janvier en 1991.

15 Janvier 1991 (15/01/1991).
Edward Price est malheureusement, soumis à une difficile épreuve, il est dans une équipe militaire d'interventation ou il semble être à la tête de l'équipe, ils doivent arreté trois dangereux terroristes d'afghan qui semble être fortement armée. Les compagnons d'Edward Price, ou plutôt Capitaine, Price comme il l'appele là-bas sont à ses ordres. Heureusement pour Edward Price il n'est pas dans l'unitées qui à pour but de lancé un assaut approchée. Il et souvent, avec un sniper en tant que tireur d'élite dans les opérations, il tendit alors l'oreilles en écoutent attentivement, l'opération d'assaut fut lançé et la troupes d'hommes commençerent à aller dans la maison rustique. Il entendit des coups de feux, de plusieurs balles et de cries il continuait toujours à regarder la vieille cabane en bois dans son viseur, voyant deux hommes de type Afghan armée sortir il ouvrit le feux sur un homme. Le deuxième terroristes ce précipitat au sol lachant son arme, voyant son partenaire à terre d'une balle entre les deux yeux, malgrais les efforts de Edward Price il perdu beaucoup d'homme de son unitée ce soir là. Grâce au ciel, ils avaient au moin un terroriste qui pouvait questionner ils avaient même l'autorisation d'utiliser la manière forte pour le faire parler, une spécialiter chez les forces spéciales. Après plusieurs heures de discussion, elle lui remis alors son numéro de téléphone puis reprit sa route tranquillement, Edward Price fut ravie de cette rencontre par hasard.
Je reçu une lettre froissées sur mon bureau à mon retour à mon domaine, elle était plier en plusieurs morceaux cela était du moin très étranges ce n'était pas normal qu'une lettre parviennent sur mon bureau comme ça. Après quelques secondes de réfléxions, je prit le lettre puis la fixa attentivement avant de lire la première phrase de celle-ci.

Edward Price, j'espère que cette lettre te parviendra à point, j'espère que tu auras le temps de rattraper t'es erreurs dans le temps, ce que je vais te dire paraîtra une sinistre blague. J'y ai pensé depuis le premier jour ou tu ma raconter les épreuves difficiles de t'as vie, mais je crains que te parler ne t'empêche pas d'agir, soudain, je réfléchis qu'au contraire cela peut t'y aider.
Il existe parfois des personnes qui ont plusieurs remords, tu ne fait pas partie des personnes comme sa, malheureusement, j'espère donc te faire comprendre que tu peut encore rattraper le passé. Plus tard, quand tout sera enfin finis nous pourrons restez ensembles si tu le souhaite, ton dévouement aura de quoi faire. Je passe la main, pourtant cela me déplait beaucoup de te quitter maintenant.
Tu peut à présent, tirer profit de la situation présente, offre de l'argent aux pauvres et remet-toi aux forces de l'ordre, et enfin il sera possible d'avoir une vie paisible, Agatha Calabria


Il alla donc comme promit dans la lettre au poste de police, pour enfin annoncé ses plusieurs méfaits il fut donc placer en garde à vous, avant d'être placer au tribunal les agents de police ne comprenais pas vraiment pourquoi il c'était remis à la police.
Puis de toute façon cela n'avait aucune importance pour eux, il était un déliquant comme les autres, malgrais sa très grande fortune, ce qui les interperller le plus c'était qu'il pouvait même payer le juge avec plusieurs millions de dollars, et avoir le meilleur des avocats, à la place il ne fit rien. Il alla même jusqu'à avouer ses propres délits, sans rien ajouter il fut donc mis dans une prison malgrais sa bonne volontée, il regretta jamais un instant de ses actes. Edward Price entendits comme il le craignait dans sa misérable et vide cellule les hurlements des détenues et des mattraques qui hurtent les barreaux sous les frottements des doigts un crincement fut entendu.
Malheureusement la faim qui le tirallait ne fut pas de tout repos, il ce mis sur son lis quelques instants puis il s'endormit rapidement pour ne plus penser à sa faim terrible et aux bruits qui l'entourait. Chaque rêve, et instants ou il fermait ses yeux il imaginer Agatha, et le jour de sa sortie il savait même déjà ou s'installer paisiblement avec elle même si ce n'est pas le plus doux des pays.
Quelques jours plutôt dans la soirée, il alla voir deux mandiants prêt d'un batîment qui semblait être énormement dégrader dans un quartier très pauvres du Bronx, il voulait offrire aux deux mandiants énormement d'argents, comme promis à Agatha.
Les deux mandiants vu le véhicule luxieux de Edward Price sur le trottoire d'en façe, les deux mendiants n'avait pas l'air très courtoie, sans importance pour Edward Price, il commença à s'approcher pour discuter avec eux.

- Bonsoir, messieurs comment-allez  vous?
- Bonsoir, un problème m'sieur? ..
- Non, aucun problème je voulait vous remettres quelques choses
Edward Price, sortit alors son porte feuille de sa veste seulement un des mendiants ne voulait pas quelques billets, il voulait aussi les clefs du véhicule puis son porte feuille entier. Il sortit alors un revolvert brusquement, puis un des deux mendiants ouvrit le feu sur Edward Price au niveau de l'estomac, il alla façe à lui puis lui arracha le porte feuille des mains, prenant plusieurs billets et les clefs du véhicule. L'autre mandiant immobile façe à Edward Price, s'approcha de lui brusquement puis demanda d'une voix perturber.
- Monsieur, bon sang.. vous-avez du sang sur les mains.
- Ne t'inquiète pas pour moi, regarder dans ma poche il y'a une enveloppe avec énormement d'argents récupère la je te prie, c'est très important pour moi. Dit-il d'un visage difiguré par la peur.
- Sil vous plaît, monsieur ne mourrez pas vous avez encore une longue vie devant vous!
- Réjouis-toi tu ne respireras plus un air de pauvreté, prend l'argent et fuit.
Le mendiant, qui hocha la tête négativement commença à prendre l'enveloppe et partit en courant sans regardé derrière lui, aucune ambulance arriva sur les lieux malgrais le coup de feu.
Les passants, ne fesait pas attention à lui, il était à terre c'était un quartier misérable, chacune des personnes ici avait peur d'être questionner et préférée fermer les yeux. Edward Price, semblait montrer aucun signe de vie, on pouvait voir un sourire au coin de ses lèvres et ses yeux qui fixait un enfant au-dessus de lui, il semblait appeler " au-secours ".

J'ai d'autres pseudonymes, mais malheureusement je ne souhaite pas les dires.


_________________



« Tueur à gages, c’est un métier comme un autre, tous les jours, on pointe, la seule différence, c'est qu'après, on tire. »
avatar
« Ice Man
Membre
Membre

Messages : 86
Points : 92
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 19
Localisation : Êtats-Unis, Los Angeles, Richman.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Information] Vos anciens pseudonymes.

Message par Ethan Williams le Dim 16 Mar - 1:48

Oula, bien tout ces récits. Smile

_________________

avatar
Ethan Williams
Membre
Membre

Messages : 32
Points : 28
Date d'inscription : 12/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Information] Vos anciens pseudonymes.

Message par LaPomme le Dim 16 Mar - 14:44

Ta de la foie toi, pour écrire tous sa.

_________________

<< Ne te prend pas pour un dure, parce que quand t'étais un enfant tu chialer pour ton biberons. 417 Duncan Avenue. >>
avatar
LaPomme
Membre
Membre

Messages : 53
Points : 57
Date d'inscription : 01/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Information] Vos anciens pseudonymes.

Message par Wayne_Eytkins le Dim 16 Mar - 17:12

LaPomme a écrit:Ta de la foie toi, pour écrire tous sa.

Trop mec, je te dit bravo Smile.

_________________

J'ai maintenant commencer à faire des vidéos.
Pour le moment sa l'air d'être rien ! Mais attendez la suite !

Ma chaîne youtube
avatar
Wayne_Eytkins
Membre
Membre

Messages : 77
Points : 83
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Information] Vos anciens pseudonymes.

Message par Kzny le Lun 17 Mar - 12:12

Bien du courage ...

Pour ma part :

Shawn Wright

Suge Knight

John Bo - John Mayers

Bradley Livingston

Benito Giammoma

_________________

#illuminati
avatar
Kzny
Membre
Membre

Messages : 37
Points : 37
Date d'inscription : 10/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Information] Vos anciens pseudonymes.

Message par « Ice Man le Lun 17 Mar - 15:03

Je vous remercie.
Kendrick Martins malheureusement je ne connais pas un seul de les pseudonymes que tu avais.

_________________



« Tueur à gages, c’est un métier comme un autre, tous les jours, on pointe, la seule différence, c'est qu'après, on tire. »
avatar
« Ice Man
Membre
Membre

Messages : 86
Points : 92
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 19
Localisation : Êtats-Unis, Los Angeles, Richman.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Information] Vos anciens pseudonymes.

Message par Kzny le Mar 18 Mar - 19:28

Ice Man je reconnais un de tes pseudo ( Edward Price ) je ne sais pas si c'etais toi ou bien quelqu'un d'autre qui joué avec .. Sur quelle serveur étais tu avec ce pseudo ?

_________________

#illuminati
avatar
Kzny
Membre
Membre

Messages : 37
Points : 37
Date d'inscription : 10/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Information] Vos anciens pseudonymes.

Message par « Ice Man le Mar 18 Mar - 21:40

Across The City Rôleplay, il me semble que la-bas j'avais le poste de modérateur. Après je ne sais plus les autres, peut-être que c'est ce serveur.

_________________



« Tueur à gages, c’est un métier comme un autre, tous les jours, on pointe, la seule différence, c'est qu'après, on tire. »
avatar
« Ice Man
Membre
Membre

Messages : 86
Points : 92
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 19
Localisation : Êtats-Unis, Los Angeles, Richman.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Information] Vos anciens pseudonymes.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum